Un café nommé NEO

Penser global agir local… Tel est le leitmotiv des frères Dozie, fondateurs d’une chaîne de cafés au nom évocateur. En effet, Neo signifie « cadeau » en tswana, la langue du Botswana. Désormais, à Lagos et Kigali, de nombreux « returners » – terme appliqué à ceux qui reviennent vivre dans leur pays d’origine – fréquentent les trois salons cosy de l’enseigne pour y déguster un délicieux café latte sur fond de musique jazz ou alors commander un capuccino à emporter. S’inspirant de la chaîne indienne Cafe Coffee Day, et du géant américain Starbucks, les deux frères, Ngozi et Chijoke, ne servent que du café produit en Afrique, de l’arabica 100 % rwandais. Fort de leur succès, ils prévoient d’ouvrir, d’ici quatre ans, entre vingt et trente cafés dans la capitale économique du Nigeria où vivent quelque vingt millions d’habitants.